ELC 125 & 500 – Le Test d’Anthony Passant

C’est après son test de l’objectif Sigma 135mm f/1.8, qu’Anthony Passant essaie pour nous le dernier système de Flash compact d’Elinchrom, les ELC 125 et 500 !

Un coup de jeune à la gamme des flashs compact

Depuis sa sortie en 2013, la gamme ELC n’avait pas été mise à jour, contrairement aux séries ELB Et D-Lite. Définitivement tournée vers un public exigeant, la gamme ELC propose des fonctionnalités avancées et de pointe, mais il fallait, malgré ses évidentes qualités, en faire bénéficier des dernières avancées technologiques de la firme helvétique.

Outre le fonctionnement du flash compact, des technologies telles que le TTL ou le HSS manquaient à cette gamme, leur ajout permet de combler les photographes adeptes de photographie d’action en studio, ou de pleine ouverture, en complément de ce que permettait la très basse puissance accessible.

Elinchrom ELC 500

Les nouveautés visuelles

Outre le travail de design du flash (des lignes rondes clairement identifiables et une nouvelle identité visuelle pour la gamme), les changements internes sont aussi visibles à l’extérieur.

Dans un premier temps, on constate le déplacement opportun du branchement secteur, qui passe de l’arrière du boîtier au bas, évitant ainsi de faire dépasser la fiche à l’arrière de l’appareil, mais de la laisser dans le prolongement d’un pied par exemple. Fait également son apparition un port USB pour la mise à jour de l’unité, et ainsi bénéficier des derniers correctifs et ajouts fonctionnels.

L’emplacement du câble de synchro les rejoint également pour trouver toutes les connectiques au même endroit.

Le capot de protection de l’unité est également revu, pour uniformiser le look des dernières versions, pas un ajout fonctionnel à proprement parler, mais plutôt un souhait d’uniformité.

L’ajout, esthétique et fonctionnel, d’un logo lumineux sur le côté de l’appareil fait son effet à l’allumage, discret mais efficace, ce détail visuel va vous permettre d’identifier un flash comme faisant partie d’un des 4 groupes possibles, bleu pour le groupe 1, jaune pour le groupe 2, rouge pour le groupe 3 et vert pour le groupe 4. Autre fonction de ce logo lumineux, il permet de vous donner des informations en cours d’utilisation, notamment la disponibilité du flash, que vous pouvez configurer comme étant très lumineux ou au contraire peu lumineux.

La couleur correspondant au groupe peut également être reprise sur le menu de l’écran OLED, à présent en couleur, afin d’identifier rapidement l’appartenance de votre flash au groupe 1, 2, 3 ou 4.

La vitesse d’éclair est également indiquée sur le menu en fonction de la puissance attribuée à la torche.

Au(x) menu(s) !

Une des grosses nouveautés de ce menu, il est particulièrement exhaustif ! Reprenant la logique des menus des unités ELB 500 TTL et 1200, vous y trouverez la totalité des fonctionnalités, avec un système de navigation par bouton type « potentiomètre » et des boutons sous l’écran. Un contrôle total des fonctions radio, flash, photocell, et extras, qui avaient tendance à être très simpliste sur la version précédente de l’ELC : l’ELC Pro HD.

Le menu Radio vous donne accès au mode, groupe et fréquence. le menu Flash vous donne accès au mode de flash, et notamment au mode action, permettant une durée de flash ultra rapide, dédiée à figer le mouvement, le temps de recyclage est paramétrable pour être accru, et le pré-éclair va vous permettre de ne pas attendre une pleine charge.

Le menu Extras est très complet et vous permettra de déterminer la mise en veille automatique, l’extinction ou l’allumage automatique du flash, la fonction souhaitée pour le logo lumineux, le bip lorsque votre flash est prêt, etc.

Ajout fonctionnel intéressant pour les photographes de studio, la fonction « Auto-On » permet au flash de s’allumer dès qu’il détecte du courant, idéal si les flashs sont en hauteur (sur des rails, par exemple) et contrôlés par un interrupteur !

Un renouveau technologique

Point de vue fonctionnalité pure, la gamme renouvelée des ELC renouvelle la quasi-totalité des fonctions, avec l’apparition du TTL (Through The Lense) et du HSS, couplée à une durée d’éclair toujours plus rapide. Là où le BRX 500 flashait à 1/1558e, l’ELC 500 flashe à 1/9430e, soit près de 10 fois plus rapide, un bond de géant !

Le TTL va vous permettre d’adapter la puissance du flash aux mesures prises par votre appareil, quelle que soit la vitesse d’obturation, le flash envoie un pré-éclair qui va permettre de mesurer et adapter la puissance nécessaire à l’ouverture et à la lumière ambiante, afin d’obtenir une image parfaitement exposée.

Le HSS va vous permettre de dépasser la vitesse de synchronisation traditionnelle de votre boîtier, de quoi photographier vite, en mouvement, à pleine ouverture, toutes les possibilités sont offertes par cet apport fonctionnel majeur à la gamme des flashs compacts.

le HSS (ou « high speed synchronisation ») est une série de mini-éclairs de puissance identique pendant la durée d’obturation.

Il est à noter que les ELC 125 et 500 sont les seuls flashs compacts à proposer le TTL et le HSS, seul l’ELB 500 TTL en dispose à l’heure actuelle !

A puissance équivalente (BRX 500 / ELC 500), la puissance passe de 500 j. à 533j., la lampe pilote en revanche passe de 150W à 120W, mais avec une technologie LED plus récente et plus fiable.

Conclusion

Un renouvellement de cette référence du flash de studio, qui suit la même direction que les autres gammes Elinchrom, en apportant son lot de nouveautés fonctionnelles et esthétiques, notamment des améliorations techniques qui transcendent un équipement déjà très évolué.

Les ELC 125 et 500 sont disponibles sur notre site ici.

Prophot Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.